L’Invention, un risque majeur pour une économie à croissance zéro !

Invention, un risque majeur dans une économie à croissance annuelle:  zéro !

L’après guerre, c’était l’époque de la reconstruction en France quatre vingt pour cent du tissu industriel avait disparu, sous les bombes. En Allemagne il restait quatre vingt pour cent du tissu industriel intact. L’effort  de  reconstruction  fut  colossal,  en  FRANCE.

Pour assurer aux trusts ayant voulu et ayant préparé la  seconde guerre mondiale,  des débouchées dans les pays qui étaient hier encore, belligérants, monsieur Adenauer, en retrait du troisième reich, pendant l’exercice de celui ci, placé en retrait mais pas inactif, ce pion qui deviendra DAME, convainquit les autres dirigeants Européens de se concerter par secteur d’activités et de réduire les capacités de production. Le surplus de capacité de production, entraînant des coûts de stockage et des coûts salariaux, des méventes, toutes choses, inutiles, dans la vision d’un trust. Ainsi naquit, la communauté du charbon et de l’acier, C.E.C.A. trusts trustant divers secteurs d’activité et bien sûr leurs alliés, les banques.

Vous me direz, il  fallait faire ainsi, sinon, les marchés seraient partis vers les usa ou ailleurs.     C’est votre interprétation.     Ce ne sont pas les faits.

De réduction consentie, en rachat de production, les trusts retrouvaient leurs bénéfices d’antant, faisaient même mieux qu’avant. Seulement, les peuples lassés par deux ou trois guerres successives, suivant les fronts, les peuples avaient envie de prospérité, il en fût distribué à moindre coût. Que valait vraiment un réfrigérateur en 1960 ? Rien, ou presque, pour le fabriquant, la technologie était connue, seule la guerre avait fait reculer l’arrivée d’un tel produit, pourtant très cher à l’achat.

Vint le temps, où l’industrie eut envie et besoin de plus d’automatisme, de robotique même. Le prix du pétrole était relativement bas et permettait d’espérer encore une bonne décennie de croissance économique et aussi de prospérité sociale. Il advint que la guerre fut déclarée au proche orient et en une semaine, le prix du pétrole avait tant augmenté que l’avenir s’assombrissait et que les plans de croissance furent revus en baisse, c’est alors qu’un « supertanker » Français qui était en voie de finition fût découpé et envoyé à la ferraille, depuis la forme de fabrication. Espoirs brisés. Le berceau se transformait en cercueil. L’économie n’était plus en croissance, les trusts devaient garder leur part de marché, quelqu’en fût le prix à payer. Ce serait les moins riches qui paieraient l’addition car le paradigme venait de changer, production à salaires tirés vers le bas. L’invention, qui était le moteur de la société de progrès par la distribution de salaires décents, moyen d’assurer sécurité et remplacement des générations, devenait un risque pour les trusts et pour les banques.

Pour gérer les salaires à la baisse, en France, l’astuce consista à faire venir de la main d’oeuvre étrangère et faire travailler ces populations en « Intérim ». C’est à dire que le patron ne versait pas de cotisations sociales « Retraite », lorsqu’il utilisait un personnel étranger en Intérim. C’était une économie substantielle, pour le patronat. Par contre  les travailleurs étrangers en intérim, eurent en compensation deux mois de congés payés et le remboursement « Intégral » des billets d’avion, Aller et Retour. Remboursement effectué par les services de paiement de l’état Français, la C.A.F..  Si vous ignorez cela, vous ne connaissez rien. Renseignez vous. Cette main d’oeuvre de secours, qui ne s’imposait pas, remplaça les robots qui devait être le véritable moyen de Progrès pour les décennies à venir. Les nombre de chômeurs, augmenta, passant de quelques personnes à plusieurs millions. Il fallait gérer cette pénurie qui venait d’être créée, l’agence pour l’emploi fut mise en place. Comme si cela n’était pas suffisant l’état en augmentant les taxes, appauvri encore d’avantage les français. A qualification égale dans les années 1970, le salarié Allemand touchait un salaire supérieur situé entre  trente et cinquante pour cent de plus. En Allemagne la taxe de trente trois pour cent sur les articles dit de « Luxe » dont automobile, n’existait pas. L’état au service des monopoles et des banques allait pendant plus de quarante ans promouvoir la précarité. La technologie des robots qui devait réduire la pénibilité des certains travaux fut oublié pendant vingt  ans, pour être redécouverte, avec l’apparition des ordinateurs industriels. La croissance zéro était installée, durablement, l’Europe ouvrit les frontières et bientôt, le peu d’industrie que comptait ce pays s’en alla chercher des salariés moins chers, ailleurs.

L’état Français qui avait pour mission « SACRÉE », sacrée, parce qu’il s’agissait du sort  non pas d’un individu mais d’une constitution de Peuples sur un Territoire, appellé FRANCE. L’État, ne devait plus avoir les moyens de défendre les droits des peuples ,de France, l’État Français devait être ramené à de plus petites ambitions. L’Europe « Supra Nationale et sans assise Légale » serait la carotte et le chômage de masse serait le bâton. Divers moyens furent mis en oeuvre et l’État abdiqua son pouvoir sur les banques commerciales, le rôle du peuple serait réduit à néant.  cf si vous le pouvez regardez cet excellent film LE PRÉSIDENT de monsieur VERNEUIL avec Jean GABIN et Bernard BLIER, fameux comédiens Français …

Ceci n’est pas une théorie du complot, c’est extrêmement OFFICIEL !

Il suffit de lire ceci et vous serez convaincu, parce que là, sont énnoncès les principes qui nous ont, maintenant, gouvernés depuis quatre décennies.Il suffirait de lire ce livre, il en existe des versions en Français, si on veut comprendre que nous vivons la « MATRIX » d’un cauchemar que d’autres ont décidé de nous faire vivre.

Addendum : « Les Limites de la Croissance  » PDF 252.18 MO FileSonic

http://www.filesonic.com/file/     364018034/0876631650limits.rarLes limites de la croissance, l’ « étude » qui a fixé les politiques des pays d’Europe, commandée par le Club de ROME, la politique demandée était la décroissance et la spoliation des Peuples d’ Europe, la disparition des Nations.
Étonnamment, les résultats de l’étude, répondaient exactement aux besoins non formulées mais explicites des trusts ou monopoles ;o)
D. H. Meadows, D. L. Meadows, J. Randers, W. W. Behrens, « The Limits to Growth: A Report for the Club of Rome’s Project on the Predicament of Mankind, 1st Edition »
Universe Books 1972 ISBN: 0876631650 ][ 204 pages ][ PDF ][ 252.18 Mb

In 1972 the book “Limits to Growth” was published and sent out shock waves around the world1. It contained a warning that by the year 2100 the world might be on a collision course with catastrophe if then current rates of growth in such areas as resource use, industrial output, food production and population expansion continued on their then current course. This warning was the result of computer modeling of a variety of future scenarios, based on different assumptions concerning the future state of the world applied to the best data available regarding various growth parameters. A variety of measures of human welfare were also included. The computer model tested the results of different assumptions about the future state of the world with respect to population, resource use, etc in terms of the impact on human welfare. The only computer scenarios which indicated human welfare could be sustained were ones in which growth was reduced.

The authors of the study were attempting to point out the consequences of continued growth in population, resource use, pollution, and so on, based on then current trends. Their intent was to stimulate debate and discussion about how to plan for the projected overshoot of global carrying capacity which their modeling revealed. The concept of overshoot is similar to that of exceeding sustainable scale. Considerable debate did occur and the work was criticized as unscientific, inaccurate and overly pessimistic. It was largely ignored by policy makers who continued pursuing economic growth as a primary goal. Whenever the limits to growth argument came up as time passed it was denounced as proven wrong by the facts of continued growth.

Common criticisms of the limits to growth warnings were that technological innovation and market signals would allow growth to continue. It was argued that as resources became scarce their market prices would increase because of scarcity and this would reduce demand for them. Technological innovation would then find substitutes so that growth could continue. Note de l’Auteur : la substitution d’un bien original par un autre moins cher, s’appelle création d’ERSATZ, faux sucre, faux bois, faux avenir, vraie pauvreté… La boucle est bouclèe.

Pour en revenir aux inventions.

Des inventions possibles il y en a, à la pelle et pour tous les secteurs et pour toutes sortes de fonctions qu’on puisse désirer depuis la machine à laver le linge en passant par l’auto ou la robotique. Des inventions rien que pour le secteur automobile :

  • Les carburants, essence, gas-oil, diesel, alcool, hydrogène, fumées, kérosène, leurs usages pour la Combustion.
  •   Les Gaz leurs usages durant l’évacuation ou après.
  •   L’utilisation possible de Gaz Pauvres en lieu et place de carburants riches.
  •   L’utilisation en mélange de gaz pauvres et de carburant issu du recyclage, voir de l’hydrogène.
  •   L’allumage, un seul point d’allumage ou plusieurs.
  •   D’autres types de moteurs à combustion, pour générateurs.
  •   Les moteurs souples utilisant deux ou quatre cylindres.
  •   Des moteurs engrenés avec d’autres moteurs pour former des séries différentes  en couple moteur.
  •   Des boites de toutes sortes, mécaniques et hydrauliques, à variation contrôlée par puce en fonction de la pente de la route.
  •   Des ponts comportants un usage « Montagne » et « Plaine » permettant d’optimiser la consommation de carburant et en tout cas d’améliorer l’efficacité.

J’arrête volontairement là, l’énumération des composants actifs d’une auto.

Le sujet est vaste et si vous regardez bien vous comprendrez que le premier frein à toutes ces innovations est la TAXE.

  •  480% de taxe sur le carburant ici en France.
  •  Le second frein à l’innovation est la volonté des structures industrielles de ne pas acheter de brevets, ce qui n’est pas inventé en interne coûte cher.
  •  Le troisième frein à l’innovation est le brevet industriel lui même, considérant les secteurs mécaniques et les applications automobiles, attendre trois ans pour obtenir une garantie que l’on paie, sur un objet ou un outil qui d’évidence vous appartient en propre c’est inique. Il faut revoir le système des brevets industriels, c’est ce que font les états unis Amérique, mais c’est pas suffisant.
  •  Enfin dernier (de cette liste) frein à l’innovation, la pression des pouvoirs publics, que faites vous, comment le faites vous, avez vous des matériaux chers, avez vous un stock de matériaux chers, avez vous un coffre, quelle norme vos produits ?

L’innovation est le résultat de nombreuses, très nombreuses expériences et d’une longue carrière, jamais aucun bébé, n’a déposé de brevet d’invention avant l’âge d’entrer à l’école.

En 2011, le Chancelier MERKEL, disait il faut pour l’Allemagne deux cent mille ingénieurs, de suite. Elle disait, en fait, il faut pour assurer une économie de distribution de salaires et de « justice sociale » que l’Allemagne bénéficie du dépôt d’environ, un million de brevets d’invention par an.

J’ignore de façon délibérée le pouvoir malsain des banques, vous achetez par chèque et si vous êtes un industriel, votre banquier peut savoir aussi bien que vous, combien de matériaux, leurs formes, leurs fonctions  vous avez acheté, quel peut être le coût unitaire de vos pièces, évaluer le coût de votre transformation, etc…    Sans compter que même si vous payez pour les services de votre banque, celle ci si elle n’est pas curieuse n’est pas pour autant, elle, à l’abri des curieux.

France. Brevet et Secret,  quelle blague !

En France n’ont effectivement, plus le droit de déposer des inventions que les très grandes sociétés industrielles et le C.N.R.S. et autres administrations, si chères au coeur et au portefeuille des Français. Voila pourquoi les inventions que les média vous présentent comme innovations, l’État propose Mille Invention aux secteurs industriel Français, ces inventions ont déjà plus de cinquante années de retard.

Il n’y a plus de brevet sur les Nouvelles Innovations, c’est que du vieux. Parce qu’une invention sur dix mille est une vraie innovation. Récemment encore le ministre en charge du dossier, préparait des aides aux INNOVATIONS en matière de DESIGN, il n’y a aucune invention dans le monde du DESIGN. L’invention est du monde des Fonctions, pas du DESIGN. Mais c’est symptomatique, la méfiance envers le travail et le monde du travail, c’est muée en Haine des Travailleurs, le plus haut niveau de l’état ne pouvait échapper à la malédiction. Que l’on soit intellectuel ou manuel, ce qui compte c’est de bénéficier des mêmes droits et des mêmes devoirs et donc bien sûr de salaires dignes. Il ne s’est jamais bâti de pays sur l’ingénierie de la culture. C’est du basique qui est nécessaire pour assurer les besoins quotidiens, donc du travail pour assurer: Progrès et Sécurité. Si on est friand de raccourcis, on pourrait juger la versatilité de monde des inventions, par exemple; tout les dix huit mois le nombre de transistors que l’on peut déposer sur une surface donnée de Puce d’ordinateur, peut doubler. La miniaturisation, n’est pas une innovation, t si vous mesurez plus de un mètre quatre vingt, il vaut mieux avoir un salaire de cadre supérieur qu’un salaire de manoeuvre, dans votre auto vous pourrez peut être déplier vos jambes. La plus grande preuve l’État Français essaie de refiler, c’est bien le terme, refiler une série de mille brevets qui n’ont d’intêret que le nom qu’ils portent : « Brevet d’Invention » sans aucune innovation pour laquelle un entrepreneur risquerait son avenir. D’autant qu’à trop payer quand les banques font défauts, ne laisse rien dans le portefeuille des citoyens.

L’automobile est une invention, Française, rappelons le, merci Monsieur PANHARD, inventeur de l’auto à quatre roues.
Ignorons, voulez vous, la tricylclette à moteur de BENZ.

L’industrie de l’automobile à joué le rôle de régulateur dans les économies libres, le réfrigérateur, la télé pareillement.
Satisfaire les besoins des clients, distribuer de bons salaires, produire des aliments de meilleure qualité et les moins chers,  c’est un moyen de garder un tissu industriel vivant et une population prospère.

Cela ne suffisait cependant pas aux Monopoles, il fallait que les banques imposent leur crédit. Ce crédit sera sur papier sans garantie, vérifiez, cette monnaie de « Non Confort » s’appellera « Euro, ». Phonétiquement : « YOU R O » ou bien « YOU ARE ZERO », « vous n’existez pas » ! En faut il de l’humour ?

Les fauteurs et les promoteurs de HAINE sont là. Étonnamment, ils ne sont pas du peuple et détestent le peuple. Des Extra terrestres ? Qui sait ?

En tout état de cause ce ne sont pas les vingt millions de Français qui voudraient bénéficier du retour au plein emploi et à la sécurité que procure un salaire décent, qui vivent ou font la promotion de la HAINE.

Seul,  » le retour au plein emploi  » par la distribution de salaires décents en préservant les droits naturels des citoyens, dans le cadre des lois offrant des Libertés*, permettra de retrouver prospérité, progrès et paix.

* Les lois encadrent et offrent des Libertés, c’est pour cela qu’elles éxistent, seul l’usage anti naturel des droits doit être prescrit, poursuivi et puni.

S. CARVAJAL

Management Stratégique & Innovations

P.S. Décroissance ; concept lié à Croissance Zéro cf WIKIPEDIA

Cet article a été publié dans Escroqueries. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s